Auteur : Laurence Genre : Mots-clés : , ,
Année :
Le mot « runes » désigne les caractères d’une écriture utilisée par les peuples germaniques d’Europe du Nord. Quatre à cinq mille inscriptions runiques témoignent de la vitalité de cette écriture. La moitié de ces témoignages proviennent de Suède. L’ensemble va du IIIème au XVIIème siècle.

Le nombre des runes composant cet alphabet est 24. Les six premiers caractères sont f.u.th.a.r.k. ; d’où le nom futhark donné à l’ensemble des caractères de la même manière que le mot « alphabet » désigne la suite des lettres venant du grec et commençant par les lettres alpha et bêta.

La particularité graphique de l’écriture runique tient au fait qu’elle est uniquement dessinée avec des traits, sans aucun arrondi. Ce fait renforce le caractère archaïque de cette écriture. Cette forme résulte de la technique employée : des incisions effectuées à l’origine sur du bois. Par la suite les runes ont pu être tracées sur du parchemin ou sur des stèles de pierre, la forme initiale est restée sensiblement la même. Le style de cette écriture est pour beaucoup dans la fascination qu’elle exerce.

Certaines runes sont transcrites de nos jours en incorporant des courbes dans leur dessin et même parfois le cercle lui-même ; il paraît préférable d’en rester à des graphismes homogènes faits de segments droits. …

 

Télécharger (ZIP)

 

 

   

 

 

Cette page a été consultée (2288) fois

  • Votre aide est Importante…

    Vous appréciez ce site
    et voulez le soutenir ?

    Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

    Avec tout mon Amour... Merci !


    $ CAD
    € EUR