Auteur : Robert Linssen Genre : , Mots-clés : , ,
Année :

Bases pratiques du Ch’an, du Zen et de la pensée de Krishnamurti

Le Zen, le Taoïsme et la pensée de Krishnamurti figurent parmi les sujets dont le développement offre le plus de difficultés. Les auteurs spécialisés en la question, tels Alan W. Watt et Christmas Humphreys nous disent qu’en écrivant sur le Zen et le Taoïsme nous risquons de commettre deux erreurs extrêmes. La première consiste à donner aux développements un aspect d’une telle simplicité, que tous les malentendus sont possibles.

Dans ce domaine, une trop grande simplicité entraîne une inévitable ambiguïté. La seconde erreur consiste à présenter les enseignements du Zen, du Taoïsme et de la pensée krishnamurtienne d’une façon tellement claire que le lecteur a trop rapidement la certitude d’avoir compris. Je suis toujours perplexe, lorsqu’après mes conférences, ou à la suite de la lecture de mes ouvrages, les auditeurs ou les lecteurs rendent hommage à la clarté de mes exposés.

Trop bien définir c’est parfois limiter et trahir ! Lors de mes entretiens avec Krishnamurti, ce dernier a toujours insisté sur l’existence de deux sortes de compréhension : la compréhension verbale et la compréhension profonde. La première s’effectue au niveau des mots. Nous comprenons les mots qui tentent vainement d’exprimer la Réalité, mais l’intégralité de cette dernière et son intensité créatrice nous échappent.

Ne perdons jamais de vue que le « mot n’est pas la chose ». Nous devons nous dégager de l’emprise des noms et des formes. …

 

Télécharger (ZIP)

 

 

   

 

 

Cette page a été consultée (3154) fois

  • Votre aide est Importante…

    Vous appréciez ce site
    et voulez le soutenir ?

    Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

    Avec tout mon Amour... Merci !


    $ CAD
    € EUR