Auteur : Jean Markale Genre : Mots-clés : , , , , , , ,
Année :
« La Naissance du Roi Arthur » constitue la première époque de ce fabuleux cycle.

Il concerne les origines de la légende, explique et introduit l’énigmatique figure de Merlin inspiré tour à tour par Dieu et le Diable, «Deus ex machina» de tous les évènements appelés à se dérouler sur les terres très anciennes de Bretagne (grande et petite), mais aussi sur celles imprécises et brumeuses de l’île magique d’Avalon.

Aux sources vives de la tradition européenne Le patrimoine de l’humanité comprend non seulement les moments architecturaux les plus spectaculaires du passé, mais toutes les œuvres de l’esprit sous quelque aspect qu’elles se présentent. Elles témoignent toutes des grandes étapes de l’aventure humaine depuis l’aube des temps, surtout lorsqu’elles ont été véhiculées de génération en génération par la mémoire collective des peuples.

Ainsi ont survécu et perduré les grands mythes essentiels sans cesse réactualisés au cours des siècles par des récits mythologiques, épopées ou sagas, sous lesquels se dessinent les schémas les plus archaïques, adaptés aux conditions matérielles, psychologiques et intellectuelles des groupes humains qui les ont recueillis ou conservés.

Le Mahâbhârata indien, la Bible hébraïque, le Gilgamesh assyro-babylonien, l’Odyssée grecque, les Eddas scandinaves, le Kalevala finlandais – même dans sa reconstitution conjecturale – sont, parmi beaucoup d’autres, des témoignages irrécusables de cette mémoire qui se déroule constamment à travers la multiplicité des images signifiantes. De plus, à cet intérêt documentaire, à cette précieuse connaissance de l’évolution humaine qu’apportent ces récits, s’ajoute un intérêt esthétique, car la beauté, quelle qu’elle soit, n’est jamais absente de telles œuvres, en garantissant même ainsi la pérennité.

On peut cependant s’étonner que, dans ce grand livre d’heures de la mémoire universelle, les récits celtiques, ou d’origine celtique, soient, sinon absents, du moins fort peu présents. C’est d’autant plus surprenant si l’on se souvient que les peuples de civilisation celtique ont, pendant plusieurs siècles avant notre ère, occupé les trois quarts de l’Europe, et se maintiennent encore dans la frange atlantique de ce même continent.

 

Télécharger (ZIP) Biographie de l’Auteur

 

 

   

 

 

Cette page a été consultée (2088) fois

  • Votre aide est Importante…

    Vous appréciez ce site
    et voulez le soutenir ?

    Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

    Avec tout mon Amour... Merci !


    $ CAD
    € EUR