Auteur : Jiddu Krishnamurti Genre : , Mots-clés :
Année :

Ce livre est unique car c’est le seul de toute son œuvre écrite que Krishnamurti ait enregistré oralement sur un magnétophone, quand il se trouvait seul.

Après le succès de son journal, publié en 1982, Krishnamurti fut encouragé à écrire une suite, mais, à quatre-vingt-sept ans, sa main n’était plus aussi ferme, et il lui fut suggéré, afin d’éviter la fatigue de l’écriture, de dicter son texte. Cette idée lui plut. Néanmoins, il ne put commencer immédiatement, étant sur le point de partir pour l’Inde où il n’aurait pas le temps et la tranquillité de s’y consacrer. À son retour en Californie en février 1983, il dicta les premiers textes contenus dans ce volume sur un magnétophone Sony.

Tous les textes, à l’exception d’un seul, furent enregistrés chez lui, à Pine Cottage, dans la vallée d’Ojai, à environ quatre-vingts kilomètres au nord de Los Angeles. Il les dictait le matin dans la tranquillité de sa chambre, après son petit déjeuner, heure à laquelle il n’était pas dérangé. Krishnamurti séjourna pour la première fois à Pine Cottage avec son frère en 1922. L’endroit lui avait été prêté par un ami, et c’est là, en août 1922, qu’il vécut une expérience spirituelle qui bouleversa sa vie. Peu a près, une société fut fondée dans le but de réunir suffisamment d’argent pour acquérir le cottage et son terrain d’un peu plus de deux hectares. En 1978, une belle maison fut construite auprès du cottage dans lequel Krishnamurti conservait sa chambre et son petit salon d’origine.

Les textes dictés n’étaient pas aussi travaillés que ses écrits, et, parfois, sa voix se perdait. Pour plus de clarté, ce livre a donc demandé, contrairement aux Carnets et au journal, un léger travail éditorial. À la lecture de ces textes, on se sent très proche de Krishnamurti, on a même parfois l’impression de pénétrer sa pensée. À certains endroits, il introduit un visiteur imaginaire venu pour le questionner et le faire parler.

Il y a ici l’essence de l’enseignement de Krishnamurti. D’aucuns, qui le considèrent non seulement comme un philosophe, mais aussi comme un poète, trouveront, dans les descriptions de la nature par lesquelles commencent la plupart de ses textes, l’apaisement de l’être qui les rendra réceptifs à ce qui suit. S’il y a des répétitions, celles-ci semblent nécessaires pour souligner le sens de ses propos, et elles démontrent aisément que chaque jour était pour lui complètement neuf, libre du poids du passé.

Il est curieux que le dernier morceau, peut-être le plus beau du recueil, traite de la mort. C’est la dernière fois que nous entendrons Krishnamurti s’adressant à lui-même. Deux ans plus tard, il mourra dans cette même chambre de Pine Cottage. …

 

Télécharger (ZIP) Biographie de l’Auteur

 

 

   

 

 

Cette page a été consultée (1297) fois

  • Votre aide est Importante…

    Vous appréciez ce site
    et voulez le soutenir ?

    Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

    Avec tout mon Amour... Merci !


    $ CAD
    € EUR