Auteur : Patrick Morisset-Chevalier Genre : , Mots-clés :
Année :
Les Médecines alternatives viennent du fond des âges et des contrées les plus éloignées. Elles sont toujours restées connues de ceux qui continuaient à les pratiquer, bien que souvent discréditées depuis qu’une Science médicale trop sûre d’elle-même a condamné tout ce qui ne passait pas par son contrôle. Il est vrai par ailleurs que des « recettes approximatives » ou des « charlatans sans scrupules », ont nécessité mises au point et protection.

Depuis les années 80, les médecines non conventionnelles sont donc sorties du cercle des initiés, pour atteindre un public de plus en plus important. Une des raisons de ce phénomène tient probablement à la révélation de nombreuses erreurs médicales, à la découverte de la nocivité de nombreux traitements et vaccins, ainsi qu’à la constatation que dans l’enseignement de la science médicale traditionnelle, on apprenait la connaissance des organes et des maladies, mais rarement celle des personnes.

Il faut également noter le scandale des lobbies pharmaceutiques, interdisant des remèdes simples et efficaces, parce qu’ économiquement trop accessibles – et donc non rentables, et ne donnant accès ni au profit ni aux subventions attribuées aux recherches. L’ouverture sur le monde, relayée par les médias, a contribué à faire savoir que dans d’autres pays, des techniques différentes faisaient leurs preuves. D’abord exclues avec une rigidité quelque peu sectaire, ces techniques se sont de fait imposées, jusqu’à ce que certaines d’entre elles soient étudiées, épurées, reconnues, et intégrées dans certaines formations médicales, avec toutefois bien des réserves. Ces techniques constituent pour certaines des spécialités pouvant ouvrir à l’exercice d’un métier à part entière (Analyses et recherches biologiques, Techniques manuelles de traitement ou de relaxation, Techniques psychothérapeutiques…).

D’autres sont plutôt des appoints destinés à enrichir une pratique de compétences supplémentaires (Iridologie, Morpho-psychologie, Chromothérapie…). Dans les diverses professions qui constituent les médecines alternatives, certaines, comme l’étiopathie ou la naturopathie, sont une approche globale des problèmes de santé.

La tendance globale de toutes les approches dites « douces », « parallèles », « alternatives » ou encore « naturelles » n’isolent pas le symptôme pour lui apporter une réponse directe, mais envisagent la totalité de l’être, la complexité de la personne, dans son histoire, son hérédité, ses habitudes, sa manière d’être présente à soi, au monde et aux autres.

Cela suppose que patient et thérapeute soient en mutuelle harmonie avec cette démarche. …

 

Télécharger (ZIP) Autres livres de l’Auteur

 

 

   

 

 

Cette page a été consultée (2355) fois

  • Votre aide est Importante…

    Vous appréciez ce site
    et voulez le soutenir ?

    Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

    Avec tout mon Amour... Merci !


    $ CAD
    € EUR