Auteur : Jean-Pierre Villeneuve Genre : , Mots-clés :
Année :

Préambule. Il semblerait que, de nos jours, les tentatives de verser dans des valeurs de lenteurs, d’apaisement, de maîtrise du moment présent, se heurtent à des appréhensions, des doutes, des craintes.

Depuis des siècles l’action a pris le dessus sur la vie contemplative, spirituelle, propre au Moyen âge et à l’Antiquité. L’action s’est cristallisée au travers de la construction de la famille, du travail, de l’engagement politique et social, et s’est traduite par plus de vitesse, de dépassement de soi. Comme le dit le philosophe Michel Lacroix, « L’action est une addiction, qui permet de fuir ses démons intérieurs, l’angoisse du vide, nous avons envie d’être présent à tous les rendez-vous de peur de perdre une occasion de s’épanouir ».

Cette activité a engendré en l’homme des tensions qui ont inévitablement requis le besoin de moments de détente, afin de régénérer et de restaurer l’énergie dont notre corps et notre esprit ont besoin.
Depuis un demi-siècle, on assiste donc à l’inversion de cette tendance, à un besoin de revenir à l’équilibre entre la vie active et la vie contemplative.
Ces pauses se traduisent par des vacances, des arrêts volontaires ou imposés, mais le plus souvent par des rituels que nous pratiquons quelquefois tout à fait inconsciemment.
Les rituels sont des pratiques qui remontent à la nuit des temps. Ils ont été pratiqués pour faire en sorte de se retrouver, de rentrer en contact avec ce que nous avons de plus profond en nous.
Ils se traduisent au quotidien par différentes pratiques installées durablement du fait que nous connaissons au fond de nous-même l’importance de leur réalité.
La pause thé ou café de 16 h, lire une histoire aux enfants, marcher pour le plaisir de marcher, dans la mesure où ces activités sont pratiquées sans hâte, en complète conscience des bienfaits, du temps que ça va solliciter, sont des techniques devenues incontournables pour retrouver une certaine assurance, et prendre soin de soi.
La plus courante de ces techniques est la respiration consciente, appelée aussi « respiration profonde ». C’est une pratique idéale et accessible à tous. Elle est à la base du développement personnel et psychique, de la maîtrise de soi, en toutes circonstances. Elle est indispensable pour la stabilisation des émotions, pour la diminution des peurs et le développement de l’estime de soi. Elle est aussi à l’origine de toutes prédispositions à l’intuition, à la clairvoyance. …

 

Télécharger (ZIP) Aperçu (PDF)

 

 

   

 

 

Cette page a été consultée (4181) fois

  • Votre aide est Importante…

    Vous appréciez ce site
    et voulez le soutenir ?

    Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

    Avec tout mon Amour... Merci !


    $ CAD
    € EUR