Auteur : Rudolf Steiner Genre : , , Mots-clés : ,
Année :

Un cycle de dix conférences et une conférence publique faites à Karlsruhe du 2 au 14 septembre 1908

On sait que le sujet qui doit nous occuper aujourd’hui a partout suscité, ces temps-ci, l’intérêt le plus large ; on peut donc, semble-t-il, se sentir fondé à aborder ce thème d’un point de vue anthroposophique, comme il m’a déjà été donné de le faire à différentes reprises, dans cette ville, à propos de tel ou tel thème.

Il est certes vrai que la manière dont ce thème est débattu partout à notre époque et dont il circule dans le grand public est fort éloignée de la perspective anthroposophique. S’il faut bien dire d’une part que l’anthroposophie en tant que telle est encore peu comprise et peu appréciée aujourd’hui, il faut peut-être aussi signaler la difficulté extraordinaire que représente l’approche anthroposophique précisé-ment du sujet qui doit nous occuper maintenant.

Car si déjà l’homme actuel est peu enclin à disposer son cœur, son âme, de façon à pouvoir saisir et apprécier à leur juste valeur des vérités anthroposophiques concernant des choses de la vie de l’esprit relativement faciles à comprendre, cette conscience actuelle répugne littéralement à considérer du point de vue de l’anthroposophie, ou science de l’esprit, un thème qu’il n’est vraiment pas possible de traiter sans entrer dans ce que l’ anthroposophie ou science de l’esprit a de plus profond, pour l’appliquer aux objets les plus délicats et aussi les plus sacrés de la réflexion humaine.

Or c’est à ces derniers qu’appartient le thème de cette conférence. …

 

Télécharger (ZIP) Aperçu (PDF) Du même Auteur

 

 

   

 

 

Cette page a été consultée (592) fois

  • Votre aide est Importante…

    Vous appréciez ce site
    et voulez le soutenir ?

    Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

    Avec tout mon Amour... Merci !


    $ CAD
    € EUR