Auteur : Georges Barbarin Genre : Mots-clés : ,
Année :

ou gymnastique du langage

Philosophiquement nul ne conteste le pouvoir du Verbe dans la vie organisée. C’est lui, selon les religions, qui présida à la création et sortit le monde du chaos.

Le chaos était donc l’état normal de l’Univers avant l’apparition du Verbe. Et il est de fait qu’aucune civilisation n’est possible sans l’intervention du langage articulé.

La parole est l’instrument essentiel qui distingue l’homme des animaux dans les rapports qu’il a avec eux et avec les autres créatures. Même doué de la faculté de penser qui caractérise la race humaine, il eût été dans l’incapacité d’atteindre le stade de sa civilisation actuelle s’il n’avait été doté du pouvoir de l’exprimer clairement.

L’animal n’a, sans doute, qu’un rudiment de pensée, mais son état d’infériorité par rapport à ses semblables provient surtout de son impuissance à échanger efficacement avec eux ses sentiments et ses sensations. …

 

Télécharger (ZIP) Du même Auteur

 

 

   

 

 

Cette page a été consultée (1692) fois

  • Votre aide est Importante…

    Vous appréciez ce site
    et voulez le soutenir ?

    Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

    Avec tout mon Amour... Merci !


    $ CAD
    € EUR